L’armée américaine fascine

Publié le par Alice

Veuillez m'excuser, chers lecteurs, de ce manque cruel de publications durant près de trois mois. Mes occupations diverses ont fait que je n'ai pas su gérer plusieurs rédactions à la fois, et je m'en excuse platement.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’armée américaine : la première armée mondiale qui emploie 1 434 761 militaires, qui réserve un budget d’environ 688 milliards de dollars (en 2010, soit 45 % du budget officiel de la défense dans le monde) et dont la force de frappe et de capacité de déploiement est la meilleure. C’est aussi l’instigatrice de nombreuses interrogations.

                

L’armée déchaine les passions

 

Les principales questions qui taraudent le grand public : L’armée américaine produit-t-elle des engins furtifs ? (Ces engins triangulaires pourraient aller à la vitesse du son). Elle aurait trouvé les énergies propres et renouvelables. Si c’est le cas, pourquoi ne divulgue-t-elle pas le secret pour une planète plus propre ? Construit-elle des avions expérimentaux ? La base militaire dénommée «  Zone 51 »  a-t-elle une fonction précise, que fait-elle ? Pourquoi les journalistes ou toutes personnes recherchant des informations sont-ils explicitement menacés ?

 

 

6012_pano-de-zone-51.jpg

 

Au milieu du Nevada se situe la Zone 51, alias Dreamland, Watertown, The Ranch, Paradise Ranch, The Farm, The Box, Groom Lake, Neverland ou encore The Directorate for Development Plans Area. Cette base militaire a une fonction : celle de développer des technologies innovantes au service de l’armée. C’est là que se produiraient des avions furtifs. Le Tacit Blue, un avion furtif de démonstration aurait été testé dans cette Zone.

 

Les conspirations les plus exacerbées ont été amorcées par un certain Gary McKinnon. Au début du 21ème siècle, ce geek ultra érudit a hacké près d’une centaine d’ordinateurs de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) et a infiltré quelques services militaires américains. D’après cet homme, des preuves tangibles de l’existence d’une énergie infinie, résident dans des documents plus que top secret. Cette énergie infinie prendrait source depuis que les vaisseaux spatiaux extraterrestres collaboreraient avec les employés de la Zone.

 

2484494761_small_1.jpg

 

Les théories sur cette Zone peuvent aller très loin.

 

 

armee-us2.jpg

Certains affirment que l’alunissage de 1969 aurait été tourné dans ce lieu. D’autres pensent qu’il y aurait des réunions pour que les employés de la Zone échangent des procédés technologiques révolutionnaires avec les extraterrestres. Un gouvernement mondial secret évoluerait dans ces bâtiments.

 

Quelle frustration de ne pas pouvoir affirmer ou infirmer une supposition. Voilà où réside toute la problématique de ce lieu.

 

« Les chèvres du Pentagone »

 

Jon Ronson est ce journaliste de The Guardian qui a écrit le célèbre livre «  Les chèvres du Pentagone ». Célèbre surtout pour son adaptation au cinéma en 2010. Les écrits de ce livre font ressurgir des expériences secrètes expérimentées par l’armée américaine, après la guerre du Vietnam, au début des années 80. Ces faits ont été passés sous silence, la parapsychologie étant trop avant-gardiste.

 

0.jpg

 

Ce que le général Stubblebine tentait de développer : une force psychologique, à des fins militaires. Son idée est venue lors d’une réflexion, dans son bureau, un jour ordinaire. Son nouveau but était que son corps parvienne à traverser un mur, en concentrant des forces psychologiques très puissantes. Mais le fiasco est total lorsqu’il fait part de cela aux agents des Forces Spéciales… Ce n’est qu’en apparence, car les agents ont finalement exploité l’idée par la suite. Personne n’a traversé de murs, du moins aucune preuve ne le fait savoir. En revanche, des activités parapsychologiques très étonnantes ont été pratiquées. Cet exemple n’en est qu’un parmi tant d’autres. Le récit de cette enquête est fascinant, beaucoup d’informations sur les forces armées américaines sont dévoilées.

Publié dans Actualité

Commenter cet article