Jussieu devient propriétaire

Publié le par Alice

Lundi 14091081694_1ea555caa1.jpger février, le conseil d'administration de l'université de Pierre-et-Marie Curie (UPMC) votait à 13 voix contre 11 (et 2 abstentions) pour la convention relative à la dévolution des biens immobiliers.

 

 

Suite à l'adoption le 10 août 2007 de la loi relative aux libertés et aux responsabilités des universités (LRU), Jussieu tenait à être une des premières à acquérir son autonomie dans les faits et pas seulement sur le papier. Désormais propriétaire de son campus, l'université doit payer la taxe foncière, comme tous patrimoines privés qui se respectent.

 


Les financements accordés à l'université, dans le cadre du plan de relance, ne sont pas fidèles à ce qu'avait promis le ministère de l'Enseignement supérieur. Et pour cause, 11 millions étaient prévus initialement, 7 millions sont encore en lice. Or le budget prévu pour la mise en sécurité des bâtiments devait s'ajouter aux 7 millions et non pas s'y inclure. Cela fait mouche pour le président de l'UPMC.


D'autre part, cette autonomie récente provoque quelques bouleversements administratifs : "Nous enlever des postes la première année d’autonomie est une véritable provocation alors que nous n’avions pas eu de suppression de postes depuis 10 ans ", lance Claude Ronceray, secrétaire général de l’UPMC.


Ce vote à 13 voix contre 11 rappelons le, implique quelques contestations de la part des syndicats. Cause de la polémique ? Les 4 voix qui auraient permis à la convention de passer, seraient 4 membres extérieurs nommés par le Président de l'université selon le nouvel observateur du 2.02.10.  Du point de vue des 11 voix contre, elles sont composées de 2 étudiants, 7 étudiants-chercheurs et 2 techniciens. Ce qui dérange, c'est la différence entre des personnes élues et nommées. "Cette convention n'a aucunes légitimité" soutiennent les syndicats : FSU, CGT, UNEF, FO, SGEN-CFDT, SUD Education et SLR.

 


Des informations sont à venir pour comprendre cette polémique.

 

 

Alice

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article